Préavis de grève commun SJA et USMA le 19 janvier 2023

À la suite des annonces de la Première ministre, le Gouvernement a confirmé sa volonté de réformer notre système de retraites. Le ministre de la transformation et de la fonction publiques a confirmé que la fonction publique est concernée par cette réforme.


Nous avons engagé une discussion avec le secrétariat général sur ses effets sur les retraites des magistrats administratifs.


En l’état de nos informations, la réforme aurait pour conséquence tant le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans que l’accélération de l’allongement de la durée de cotisation (43 ans à compter de 2027). Le projet est en outre susceptible d’évoluer. Enfin, un allongement de la durée des carrières reviendra nécessairement à allonger l’attente avant le passage au grade de président, qui est déjà un sujet de tension.
En conséquence, et afin de permettre à chaque magistrat de prendre, à titre individuel, la décision de participer légalement au mouvement social interprofessionnel prévu ce jeudi 19 janvier 2023 dans toute la France, l’USMA et le SJA ont déposé, en commun, un préavis de grève non reconductible pour cette journée.


Il appartient ainsi à chaque magistrat qui le souhaite de se déclarer gréviste auprès de son chef de juridiction. Pour rappel, en pareil cas, il est fait interdiction à la hiérarchie d’exiger de connaître avant la date prévue les intentions individuelles de chacun, même si chaque magistrat a la possibilité de donner spontanément une telle information.


Enfin, vos représentants vous rappellent qu’une journée de grève ouvre un droit à décharge correspondant à la durée effective de cessation du travail.


L’USMA et le SJA restent mobilisés sur ce sujet ainsi que sur celui de la revalorisation indiciaire qui aura également des incidences indirectes sur nos retraites.