Adhérer

Le SJA a besoin de vous !

Pourquoi le SJA ?

Syndicat de tous les membres du corps, fidèle à une volonté de regrouper en son sein les collègues de toutes origines, au sein du conseil syndical mais également de nos élus au CSTACAA, le SJA a développé un esprit de responsabilité, un dynamisme et une rigueur qui en font une force dans les discussions avec le Conseil d’Etat, mais également avec les représentants tant des ministères que des deux assemblées, ainsi que des syndicats et associations.
Syndicat majoritaire, cette force lui permet de se faire entendre et de peser sur les réformes importantes qui auront un impact sur votre quotidien professionnel. Mais ce poids, il le doit d’abord au nombre de ses adhérents, à leur détermination ainsi qu’au dynamisme de ses sections syndicales, qui sont vos interlocuteurs au quotidien !

Pourquoi adhérer au SJA ?

Parce que vous aussi vous pouvez participer à son action !

Etre syndiqué, c’est pouvoir exprimer son opinion, dans le cadre des sections syndicales, mais aussi adresser des suggestions au conseil syndical et participer au congrès bisannuel du SJA.

A quoi sert ma cotisation ?

Le SJA a décidé depuis plusieurs années de maintenir inchangé le montant des cotisations, extrêmement modeste par rapport aux pratiques habituelles des syndicats du secteur public ou du secteur privé.
Cette cotisation garantit l’indépendance du SJA, qui ne reçoit aucune subvention ; elle rend possible l’édition annuelle de l’annuaire, servi chaque année à tous les adhérents, et l'édition du guide "Magistrats administratifs : vos droits", elle permet au syndicat de fonctionner et de venir régulièrement vous rencontrer dans chacune des juridictions.
Enfin, elle permet d’organiser le Congrès, au cours duquel vous pouvez décider de ce qui sera la feuille de route de demain du SJA !

Votre voix compte, rejoignez-nous !

La cotisation annuelle de chacun constitue un signal fort. Elle permet aussi de financer l’activité du SJA et de garantir ainsi son indépendance. Les dépenses engagées correspondent essentiellement aux frais de déplacements, au coût de l’édition annuelle de l’annuaire des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel et de l'édition du guide "Magistrats administratifs : vos droits" et à l’adhésion à la Fédération Européenne des Juges Administratifs (FEJA). Les réserves financières du syndicat lui permettent d’organiser périodiquement des colloques.

Le conseil syndical a décidé de maintenir pour 2021 le même niveau de cotisations qu’en 2020 :
Conseiller : 50 euros
Premier conseiller : 80 euros
Président P1 à P4 : 100 euros
Président P5 : 130 euros
Président P6 et membres du Conseil d’Etat : 150 euros
Retraités : 20 euros

Ces taux de cotisations restent très modérés en comparaison de ceux pratiqués par les syndicats de la fonction publique. Elles permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt égale aux deux-tiers des sommes versées.

Un abattement de 50 % est par ailleurs accordé aux adhérents en mobilité ou détachement, ainsi qu’à ceux qui adhèrent pour la première fois au SJA.

Votre chèque de cotisation, libellé à l'ordre "Trésorier du SJA", est à adresser, accompagné du bulletin d'adhésion, au délégué(e) de la section SJA de votre juridiction ou directement au trésorier du syndicat à l'adresse suivante :

À l’attention de Mme Clotilde Bailleul
Trésorière du SJA
Tribunal administratif d’Orléans
28 rue de la Bretonnerie
45057 Orléans cedex 1

 

Préparez et téléchargez le bulletin d'adhésion :

 



 




 

Première adhésion ?

 

 

 

Vous pouvez également télécharger le bulletin d'adhésion 2021 vierge en cliquant ICI.

 

Une procédure d'adhésion en ligne a été mise en place en 2020, et reconduite en 2021 ; vous pouvez accéder à l'outil de paiement, accessible sur le réseau internet (hors juridiction hors VPN), en cliquant ICI

Les primo-adhérents et les détachés bénéficient d’une réduction de 50 % sur le montant de leur cotisation, en entrant le code « PRIMO » ou « DETACHE » selon leur situation. Le pourboire du site Yapla, qui met son outil de récolte des cotisations à disposition des associations, peut être réduit à zéro.